Cartes prépayées et comptes sans banque, a-t-on encore besoin d’une banque ?

Avec la diversité de services proposés par les cartes prépayées et les comptes sans banque, il est intéressant de se poser la question de savoir si aujourd’hui, nous avons encore besoin d’une banque classique. La concurrence est rude dans ce milieu et les frais sont à étudier de très près pour choisir la solution de paiement qui vous conviendra le mieux.

Des solutions sans banque pour plus de confort d’utilisation

  • Pour partir en voyage

La carte prépayée est une solution pour voyager en toute tranquillité. Finis les billets cachés dans vos poches et les traveller chèques. Ces cartes associées à Visa ou Mastercard, permettent d’effectuer des achats dans le monde entier. De nombreuses formules existent, dédiées aux voyageurs, afin de limiter les frais sur place (pas de frais lors des retraits, pas de commission sur les transactions…). Des cartes multi-devises vous proposent de payer dans la devise du pays pour éviter le taux de change excessif. Tout est mis en œuvre afin de limiter la facture globale et les mauvaises surprises à votre retour.

Des solutions sans banque pour plus de confort d’utilisation

  • Pour le transfert d’argent

La carte prépayée est recommandée dans les cas de transfert d’argent. Elle prévoit cette opération en permettant librement le transfert de fonds entre cartes. Cette option n’est pas possible avec une banque classique. Le plus souvent, ce transfert d’argent n’est pas facturé par ces établissements financiers. C’est une bonne alternative aux services traditionnels de type Western Union, mandats ou virements internationaux qui sont, eux, toujours facturés par les banques et très coûteux.

Avec une carte prépayée, on n’hésite plus à fournir un moyen de paiement provisoire à un proche pour qu’il puisse disposer de la somme que l’on a crédité. Ces échanges sont plus faciles que remettre sa propre carte bleue avec son code personnel. Cette manipulation évite tout dérapage qui pourrait engendrer un découvert non désiré.

  • Pour les achats sur internet

On préférera toujours une carte prépayée pour effectuer ses achats en ligne. La peur du piratage ou de la fraude est moins grande sur un compte au montant limité que sur son propre compte bancaire. La discrétion et la sécurité seront les maîtres

  • Pour une confidentialité respectée

Jusqu’à 2 500€ par an, vous pouvez utiliser les cartes bancaires prépayées, sans avoir à justifier de votre identité. Au-delà, la carte prépayée fonctionne comme une banque classique. Le client devra produire un justificatif d’identité et de domicile. Fin de la confidentialité.

Des frais élevés, mais moins élevés qu’une banque

La discrétion, la liberté, la souplesse… Tout cela a un prix. Et vous le payez cher dans le cas des cartes prépayées. Les frais d’utilisation peuvent s’accumuler et sont à surveiller en fonction de la carte que vous choisirez. Les frais d’émission de carte, de retrait, de virement, de transaction, de gestion, peuvent aller du simple au triple en fonction des opérateurs. Il faudra prendre le temps d’étudier l’ensemble des offres en détail en fonction de votre profil et de vos besoins.

Ces frais sont élevés, certes, mais d'après un classement publié en janvier 2014 par l'UFC-Que-Choisir, les quatre banques les moins chères de France étaient des établissements en ligne. Un client réaliserait, en moyenne, « plus de 150 euros d’économies par an par rapport à un établissement traditionnel ».

Mais à quoi sert une banque ?

Une banque est un organisme de crédit, et comme son nom l’indique, elle est à vos côtés pour vous accompagner dans les coups durs de la vie pendant lesquels vous avez besoin d’un léger découvert ou d’un crédit à la consommation, mais également pour vos achats immobiliers, sur du long terme.

Elle permet également de gérer votre épargne, de placer votre argent au mieux, et de le faire fructifier.

La banque met à la disposition de ses clients des moyens sûrs et rapide pour assurer la fluidité des transactions financières.

Mais en fait, est-on vraiment prêt à quitter sa banque pour une banque en ligne ?

Pas encore prêt à franchir le cap des banques en ligne…

Malgré le nombre grandissant de banques en ligne, une étude révèle que seuls 10% des Français de 18 à 65 ans détenaient au moins un compte dans une banque en ligne. Les clients sont encore frileux à l’idée de passer le cap. Peur du numérique, peur d’une fausse manipulation, peur que l’on vide leur compte en un clic, peur d’un compte à l’étranger, peur de ne pas avoir son conseiller personnel, manque de confiance face au manque de transparence sur les tarifs. Ces peurs ne sont pas forcément fondées, mais elles sont légitimes. Nous sommes entrés dans un nouveau paradigme qui révolutionnera les services bancaires et les habitudes de consommation des clients.

La banque a encore toute sa place dans notre fonctionnement quotidien. Les cartes prépayées et les comptes sans banque viennent compléter l’offre existante et permettre d’améliorer certains services qui doivent s’adapter à un nouveau mode de vie des consommateurs. Achats sur internet, casinos en ligne, transfert de fond, population de plus en plus voyageuse, sont autant de raison de consommer des cartes prépayées pour avoir de meilleurs services.

Remarque concernant la publicité

Ce site constitue une ressource en ligne gratuite qui s'efforce de vous offrir du contenu utile et des fonctionnalités de comparaison. Nous vous prions de noter que le propriétaire de ce site accepte la compensation publicitaire des entreprises qui y sont mentionnées, et que cette compensation a un impact sur l’emplacement et l'ordre dans lequel les entreprises (et/ou leurs produits) sont présentés voire, dans certains cas, la note qui leur est attribuée. A propos du système de notation présent sur ce site, notre évaluation est déterminée par notre opinion subjective, basée sur une méthodologie qui agrège notre analyse de la part de marché et de la réputation de la marque, ses taux de conversion, la rémunération qu’elle nous octroie et les intérêts généraux des consommateurs. Les fiches sur les entreprises évoquées sur cette page n'impliquent pas l'approbation de celles-ci. Sauf indication expresse décrite dans nos Conditions d'utilisation, nous rejetons toute demande de représentations et de garanties concernant les informations présentées sur cette page. Les informations, y compris les prix, qui apparaissent sur ce site sont susceptibles d'être modifiées à tout moment.

J'ai compris

Top 5 des sites de prêteurs